Résistance & Reconquête

Les Intégristes Encore A L'Oeuvre

Aller en bas

Les Intégristes Encore A L'Oeuvre

Message par Guzmán El Bueno le Jeu 3 Juil - 10:19

La presse camerounaise vient de diffuser plusieurs listes d'homosexuels où figurent, bien entendu, des personnes proches du pouvoir.

Au Cameroun, les homosexuels sont loin de vivre leurs relations au grand jour. Leur orientation sexuelle est en effet considérée comme un crime aux yeux de la loi, passable de lourdes peines. L’article 347 bis du code pénal stipule que toute personne reconnue coupable d’homosexualité encourt "un emprisonnement de six mois à cinq ans" et "une amende de 20.000 à 200.000 francs CFA" (environ de 30 à 305 euros). Des peines qui sont régulièrement prononcées par la justice, rendant le sujet tabou.
Si l’homosexualité est aussi mal vue, c’est que les Camerounais considèrent que cette sexualité n’est pas dans leur culture. Des voix indépendantes se sont donc élevées pour lancer un débat sur la dépénalisation de ce qu'on appelle pudiquement au Cameroun le "bilinguisme".

"Le Cameroun est un Etat de droit et les libertés individuelles, dont le respect est prescrit par la Constitution, doivent être garanties", martèle Suzanne Kala Lobé, militante des droits de l'Homme, s'indignant de ce "retour des inquisiteurs". - Le Nouvel Obs

Rappelons que, le 25 décembre dernier, l'archevêque Victor Tonyé Bonkot  avait dénoncé en chaire l'homosexualité, traitant celle-ci de phénomène infâme et "ne faisant pas partie de la culture camerounaise" (!!!!).

Non, non, ce n'est pas du racisme, ça ... Et bien entendu, l'Eglise et le Vatican n'ont rien à voir dans tout ça ...  Crazy  (Mis en ligne le 2 février 2006) ...
avatar
Guzmán El Bueno
Admin

Messages : 163
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 58
Localisation : En pleine révolte

Voir le profil de l'utilisateur http://resistanceetreconque.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum