Résistance & Reconquête

Manifestations Pro-Hamas

Aller en bas

Manifestations Pro-Hamas

Message par Guzmán El Bueno le Mar 15 Juil - 8:37

[...] ... Environ 350 personnes, selon la police, ont manifesté ce lundi dans le centre de Nice leur soutien à la population de Gaza visée par les bombardements israeliens malgré un arrêté pris dans la matinée par la préfecture des Alpes-Maritimes pour interdire ce type de rassemblement le jour de la fête nationale.

[...] Aux cris de «Israël assassin, Hollande complice», «Gaza, Gaza, on est tous avec toi», «Vive le Hamas» les manifestants, qui agitaient des drapeaux palestiniens, ont occupé la place Garibaldi pendant deux heures alors qu’un important dispositif policier les empêchait de se déplacer dans la ville.

[...]En fin de manifestation, quelques incidents mineurs ont eu lieu, et les CRS ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule qui les haranguait. Une équipe de France Télévision, qui filmait la scène, a alors était prise à partie.

Cette troisième manifestation s’est déroulée alors que la préfecture des Alpes-Maritimes avait pris lundi matin un arrêté interdisant «tout rassemblement et défilé pro-palestiniens» ce 14 Juillet à Nice. La préfecture a motivé sa décision par un risque de «trouble à l’ordre public», soulignant le caractère illégal des rassemblements non déclarés, et l’impossibilité «d’identifier des organisateurs responsables». [...](Fdesouche - 14 juillet 2014) ... [...]

_________________
"Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas."  - Charles de Gaulle

"Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado / Mieux vaut mourir debout que vivre A genoux." - Emiliano Zapata

"À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes."  - John  Fitzgerald Kennedy
avatar
Guzmán El Bueno
Admin

Messages : 163
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 58
Localisation : En pleine révolte

Voir le profil de l'utilisateur http://resistanceetreconque.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestations Pro-Hamas

Message par Guzmán El Bueno le Mar 15 Juil - 8:41

L'article qui a inspiré Fdesouche, directement tiré du "Parisien" le 14 juillet 2014 :

[...] ... Environ 350 personnes, selon la police, ont manifesté ce lundi dans le centre de Nice leur soutien à la population de Gaza visée par les bombardements israeliens malgré un arrêté pris dans la matinée par la préfecture des Alpes-Maritimes pour interdire ce type de rassemblement le jour de la fête nationale.

Entre 1.200 et 3.000 personnes ont également manifesté ce lundi à Lille pour dénoncer les bombardements sur Gaza, au lendemain d'une manifestation qui avait déjà réuni plusieurs milliers de personnes. Dans un premier temps, le préfet du Nord avait interdit cette manifestation concomitante aux célébrations du 14 Juillet mais les organisateurs ont trouvé un compromis avec les autorités, modifiant leur parcours.

Répondant à des appels lancés sur les réseaux sociaux, les manifestants de Nice ont quant à eux dénoncé les bombardements d'Israël, sans que la manifestation ne soit déclarée en préfecture, comme ils l'avaient déjà fait vendredi (350 manifestants selon la police) et samedi (500).

Aux cris de «Israël assassin, Hollande complice», «Gaza, Gaza, on est tous avec toi», «Vive le Hamas» les manifestants, qui agitaient des drapeaux palestiniens, ont occupé la place Garibaldi pendant deux heures alors qu'un important dispositif policier les empêchait de se déplacer dans la ville.

«On en a marre de voir tous les jours des massacres à la télévision», expliquait l'un des participants ajoutant : «Cela nous choque. On ne peut pas rester indifférent. Tant que les bombardements continueront, on manifestera». Une quête a été organisée pour venir en aide aux enfants blessés de Gaza.

En fin de manifestation, quelques incidents mineurs ont eu lieu, et les CRS ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule qui les haranguait. Une équipe de France Télévision, qui filmait la scène, a alors était prise à partie.

Cette troisième manifestation s'est déroulée alors que la préfecture des Alpes-Maritimes avait pris lundi matin un arrêté interdisant «tout rassemblement et défilé pro-palestiniens» ce 14 Juillet à Nice. La préfecture a motivé sa décision par un risque de «trouble à l'ordre public», soulignant le caractère illégal des rassemblements non déclarés, et l'impossibilité «d'identifier des organisateurs responsables».

Le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, avait également envoyé lundi matin une lettre ouverte au préfet lui demandant de «prendre toutes les mesures pour empêcher cette manifestation en ce jour de fête nationale», considérant que c'était «une provocation intolérable».

   Manifestation sur proche orient le jour de fête nationale est inadmissible. Le préfet à ma demande a pris arrêté interdiction rassemblement
   — Christian Estrosi (@cestrosi) 14 Juillet 2014


De même, le président UMP du Conseil général des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, a indiqué dans un communiqué qu'il avait contacté dès le 11 juillet, «le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, ainsi que le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat, pour leur demander de prendre toutes les mesures de sécurité et de prévention qui s'imposent afin d'assurer le respect de l'ordre public».

   Je me réjouis de la décision du Préfet des Alpes-Maritimes d'interdire les manifs pro-palestiniennes compte tenu des risques de violences.
   — Eric Ciotti (@ECiotti) 14 Juillet 2014


Le rassemblement illicite des militants pro-palestiniens amène certains observateurs locaux à douter de «l'autorité de l'Etat», comme Philippe Vardon, responsable d'un mouvement Identitaire — Nissa Rebela — bien implanté à Nice :

   Malgré l'arrêté d'interdiction préfectoral, une manif pour Gaza est bien en cours Place Garibaldi #Nice06. De l'autorité de l’état...
   — Philippe Vardon (@P_Vardon) 14 Juillet 2014


François Hollande, lors de la traditionnelle interview du 14 Juillet a affirmé : «Je ne veux pas qu'il y ait des conséquences possibles en France. Le conflit israélo-palestinien ne peut pas s'importer. Il ne peut pas y avoir de dérives et de débordements, d'intrusion ou de volonté d'intrusion dans des lieux de culte, que ce soient des synagogues comme cela s'est passé hier, mais je dirai la même chose pour des mosquées, des églises, des temples. L'antisémitisme ne peut pas être utilisé parce qu'il y a un conflit entre Israël et la Palestine.» Le chef de l'État a prévenu qu'il n'y aurait «aucune tolérance» face à «tel ou tel débordement».

Les troubles violents et inquiétants qui ont éclaté aux abords de synagogues parisiennes ce week-end ont amené le ministère de l'Intérieur à envoyer des directives aux préfets. «Des instructions ont déjà été données aux préfets leur demandant de redoubler de vigilance. Chaque fois que des risques avérés de troubles à l'ordre public ou d'affrontements seront signalés (...) je leur ai demandé d'interdire ces manifestations», a déclaré Bernard Cazeneuve après une rencontre au ministère de l'Intérieur avec les organisations juives de France.

Dimanche en fin d'après-midi, après une marche pro-palestinienne, des manifestants se sont rendus à proximité de deux synagogues parisiennes. Des CRS ont dû intervenir pour les repousser et mettre fin à un début d'échauffourée avec des membres de la communauté juive devant la synagogue de la Roquette. Selon la police, deux membres de la communauté juive ont été légèrement blessés, ainsi que six membres des forces de l'ordre.

En tout, neuf personnes ont été placées en garde à vue pour les incidents en marge de la manifestation parisienne. Cinq d'entre elles devaient être déférées dans la soirée devant la justice et deux autres ont vu leur garde à vue prolongée lundi pour 24 heures, tandis qu'on ignorait dans l'immédiat quelle suite a été donnée à la garde à vue des deux derniers, des mineurs.

Pour la maire de Paris Anne Hidalgo, également présente à la réunion au ministère de l'Intérieur, ces événements ne sont «pas anodins» et «pas tolérables dans notre pays, dans notre ville».

   Réunion importante autour du Ministre de l'Intérieur pour que ce qui s'est passé hier devant des synagogues ne se reproduise plus.
   — Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) 14 Juillet 2014


«Nous avons franchi un nouveau cap hier avec ces violences», a estimé, à l'issue de la réunion, le président du Consistoire central de France Joël Mergui. «Où vit-on quand on est obligé de maintenir 200 personnes dans une synagogue par crainte de représailles?», a-t-il ajouté, évoquant une «instrumentalisation du conflit» israélo-palestinien.

Pour la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), ces incidents sont «insupportables» et «inacceptables». «Chacun est libre dans notre pays d'avoir la lecture qu'il souhaite des événements qui endeuillent le Proche-Orient. Mais nul n'a le droit de hurler des slogans racistes et antisémites, de mener des expéditions punitives et d'attiser la haine».

   Halte aux déchaînements haineux ! Non à l'instrumentalisation du conflit au Proche-Orient https://t.co/GWgh0Q8BJn #communiqué
   — LICRA (@_LICRA_) 14 Juillet 2014


Dans un communiqué, l'Union des mosquées de France (UMF) réaffirme que «rien ne saurait justifier une action qui porterait atteinte à nos concitoyens juifs, à leurs institutions ou à leurs lieux de culte». «Une telle action, fermement condamnable et moralement injuste et inacceptable, nuirait également aux intérêts du peuple palestinien et au soutien qu'il pourrait avoir dans l'opinion publique française», ajoute-t-elle.

De son côté, la communauté juive ne reste pas inerte. Certaines composantes radicales s'organisent et préviennent les éventuels agresseurs qu'elles sont prêtes à assurer la défense de ses intérêts. C'est le cas notamment de la Ligue de défense juive (LDJ) qui fustige ce qu'elle appelle les «nazislamiste» en forgeant ce nouveau vocable qui fusionne les termes «nazis» et «islamistes» :

   Face aux nazislamistes de France souhaitant casser du juif et brûler nos synagogues, une armée se dresse ! #LDJveille pic.twitter.com/qcpzlsChmB
   — LDJ Paris (@LDJ_France)
14 Juillet 2014 ... [...]

_________________
"Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas."  - Charles de Gaulle

"Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado / Mieux vaut mourir debout que vivre A genoux." - Emiliano Zapata

"À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes."  - John  Fitzgerald Kennedy
avatar
Guzmán El Bueno
Admin

Messages : 163
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 58
Localisation : En pleine révolte

Voir le profil de l'utilisateur http://resistanceetreconque.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestations Pro-Hamas

Message par Guzmán El Bueno le Mar 15 Juil - 8:43

Ah ! jouer avec le feu, ça se paie, un jour ou l'autre. Comment Hollande-la-Honte va-t-il concilier la communauté musulmane et la communauté juive ? (Nous, les chrétiens, on sait qu'il s'en fout pas mal mais les juifs ?)

_________________
"Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas."  - Charles de Gaulle

"Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado / Mieux vaut mourir debout que vivre A genoux." - Emiliano Zapata

"À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes."  - John  Fitzgerald Kennedy
avatar
Guzmán El Bueno
Admin

Messages : 163
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 58
Localisation : En pleine révolte

Voir le profil de l'utilisateur http://resistanceetreconque.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestations Pro-Hamas

Message par marie-louise le Mar 15 Juil - 10:51

C'est inacceptable, un point c'est tout;
Il faut ( faudrait) un geste fort, emprisonnement immédiat et mise en jugement immédiat aussi pour incitation à la haine raciale; je ne vois que cela; hélas, qui est capable d'en prendre la décision ? Autour de la France aussi, d'ailleurs, il n'est que de voir ce qui se passe en Belgique après la fusillade dans le musée;
Il y a d'autres cas, comme le refus des Turcs vivant en France que nous évoquions le génocide Arménien, et leurs manifestations ( à Lyon, il y a un certain temps); inacceptable aussi;
Quand va-t-il se trouver des hommes politiques qui ne supporteront plus ces pressions ?

_________________
"Cela est bien, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin" Voltaire
avatar
marie-louise

Messages : 14
Date d'inscription : 05/07/2014
Localisation : midi-pyrénées

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestations Pro-Hamas

Message par Guzmán El Bueno le Ven 18 Juil - 8:59

C'est sûr qu'il vaut mieux condamner Anne-Sophie Leclère à 9 mois de prison ferme et à 50 000 euros d'amende. Elle n'a pourtant pas appeler à la mort, elle ...

Nous sommes chez nous, en France : ni les Arabo-musulmans, ni les Turcs n'ont à nous imposer leur manière de vivre et de penser !  C'est légal 

_________________
"Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas."  - Charles de Gaulle

"Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado / Mieux vaut mourir debout que vivre A genoux." - Emiliano Zapata

"À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes."  - John  Fitzgerald Kennedy
avatar
Guzmán El Bueno
Admin

Messages : 163
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 58
Localisation : En pleine révolte

Voir le profil de l'utilisateur http://resistanceetreconque.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestations Pro-Hamas

Message par Guzmán El Bueno le Ven 18 Juil - 9:03

[...] ... Le conflit israélo-palestinien n’est pas mon problème. En tant que citoyen français, je n’ai jamais été impliqué dans cette guerre sans fin, mon pays n’y ayant jamais été engagé militairement. L’antisémitisme lui-même ne devrait pas être mon problème. Je n’appartiens pas à ce peuple, que je connais presque exclusivement à travers la Bible des chrétiens, et mon éducation fait que je n’admettrai jamais qu’une race soit considérée comme inférieure à une autre. Mes problèmes sont sans doute des « problèmes de riche », comme on dit : la sécurité et la tranquillité, composantes de « l’ordre public » que l’Etat est censé me garantir. Or dimanche dernier, en me promenant dans mon quartier, j’ai pu constater à quel point ma tranquillité et ma sécurité dépendaient de ces problèmes qui me sont étrangers.

Rue de la Roquette, en début d’après-midi, un frisson de malaise me parcourt la colonne vertébrale en croisant une bande de costauds à l’air patibulaire. A première vue, leur look mi-racaille mi-hooligan ne me permet pas de les identifier, mais ils font peur. Leurs regards noirs me dissuadent de m’attarder. Comme j’aperçois une fourgonnette de police, je me dis qu’il pourrait s’agir de flics de la BAC, ces « cow boys » en civil parfois difficiles à distinguer des voyous qu’ils interpellent de façon notoirement musclée. Sauf qu’ils portent rarement des casques de moto, des gants de combat… ou des kippas. En apercevant dans un coin de mon champ de vision la plaque « Ecole Levinas », je comprends : ces mastards nerveux sont les fameux gros bras de la communauté juive, probablement la LDJ.

Je demande ce qui se passe et un maître-chien très tendu m’explique rapidement : « On protège la communauté, parce qu’une autre a déjà été attaquée, et qu’on nous a dit qu’ils comptaient passer par ici… » Inutile de préciser qui « ils » sont. J’en déduis qu’une manifestation anti-Israël doit avoir lieu, suite aux frappes sur la bande de Gaza dont tous les journaux parlent ces jours-ci. En rentrant chez moi, alors que Google Actualités confirme mon intuition, j’entends par la fenêtre des hurlements inquiétants. Puis des sirènes, et des explosions. Et ainsi de suite. Apparemment, le service de sécurité de la synagogue était bien renseigné. Mieux que la police en tout cas. Je n’ai vu en passant qu’une petite poignée d’agents dispersés dans la rue, même pas un cordon de CRS en rang d’oignon devant l’entrée du bâtiment.

La rue de la Roquette, m’apprend Wikipédia, doit son nom à une « petite plante à fleurs jaune pâle ou blanchâtres nervée de violet, et qui poussait dans les décombres, la roquette ». En consultant les vidéos qui ne tardent pas à fleurir sur le web dès le soir-même, je suis atterré : toutes les chaises et les tables des cafés où je traîne si souvent, les poubelles aussi, ont été utilisées comme projectiles par les guérilleros urbains. Il y aurait eu plusieurs blessés. Un ami qui a filmé l’affrontement depuis sa fenêtre me l’assure : la synagogue a été prise d’assaut, et cinquante manifestants de plus auraient pu faire virer l’échauffourée au drame. « Vu le peu de forces de l’ordre en présence, il aurait pu y avoir un ou deux morts », me dit-il.

Le lendemain, c’est le choc : en découvrant les images de la manifestation, je réalise à quel point cette effrayante explosion de violence était prévisible. Parmi la foule de 7000 personnes, presque toutes d’origine arabe, qui ont défilé de Barbès jusqu’à la place de la Bastille, certains portaient des roquettes en carton-pâte. Pas des petites plantes à fleurs pales. Des armes de guerre, régulièrement utilisées par les terroristes islamistes du Hamas ciblant les populations civiles de Tel-Aviv ou d’autres villes. Sur l’une de ces imitations, un manifestant avait dessiné un drapeau israélien, en remplaçant l’étoile de David par une croix gammée. Et le cortège scandait : « Israël, assassin ! Hollande, complice ! » Le président français traité de collabo d’un régime néo-nazi, rien que ça…

L’an dernier à la même époque, des milliers de CRS et de gendarmes mobiles étaient mobilisés, partout en France, pour interpeller toute personne portant un drapeau ou un sweat-shirt rose orné d’un logo représentant un père, une mère et leurs enfants. Pas une roquette à svastika. Un étudiant propret qui tentait de leur échapper avait écopé d’une peine de prison ferme, pour avoir renversé quelques tables en se réfugiant dans un restaurant. A l’automne, un autre s’était fait embarquer pour avoir collé sur sa voiture une affiche « Hollande, démission ! ». Comment est-il possible que l’ancien ministre de l’intérieur, aujourd’hui Premier ministre, soit capable d’étouffer toute opposition à une loi « sociétale », mais pas d’assurer la sécurité de mon quartier, qui est aussi le sien ?

La rue de la Roquette porte bien son nom. J’y ai croisé Manuel Valls récemment, sorti au restaurant avec femme et enfants. Le samedi soir, on y croise plutôt des banlieusards en jogging qui viennent y agresser à trois ou quatre n’importe qui pour s’occuper. Ce dimanche, on y croisait aussi des roquettes en papier mâché symboliquement destinées à des civils étrangers, et l’on y assistait à l’attaque d’un lieu de culte français. Espérons qu’une petite plante à fleurs jaune pâle ou blanchâtres pourra refleurir un de ces jours sur ses trottoirs jonchés de décombres. Quand je bois une pinte en terrasse, je souhaite simplement avoir droit à la sécurité et à la tranquillité que la loi de mon pays me promet. (Sources : Pascal Bories - Le Causeur - 17 juillet 2014) ... [...
]

_________________
"Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas."  - Charles de Gaulle

"Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado / Mieux vaut mourir debout que vivre A genoux." - Emiliano Zapata

"À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes."  - John  Fitzgerald Kennedy
avatar
Guzmán El Bueno
Admin

Messages : 163
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 58
Localisation : En pleine révolte

Voir le profil de l'utilisateur http://resistanceetreconque.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifestations Pro-Hamas

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum